75% des entreprises qui s’apprêtent à recruter des cadres s’attendent à avoir des difficultés en 2023, selon l’APEC. La pénurie de candidats est un phénomène qui touche de nombreuses entreprises, notamment pour les fonctions informatiques et commerciales.
Face à cette réalité, certaines entreprises (notamment les grands cabinets de conseils, comme Mazars, KPMG, EY) ont fait le choix d’adopter une stratégie de réembauche : elles mettent en place des actions pour recruter parmi leurs anciens collaborateurs (ou salariés boomerang).

Mais alors, quels sont les avantages de la réembauche ?

Un nouveau vivier de candidats :

Evidemment, le principal atout des stratégies de réembauche est d’activer un nouveau vivier de candidats, inexploité jusqu’alors. Les talents qui sont partis pour découvrir de nouvelles expériences, ou encore pour une meilleure paye sont des candidats potentiels pour votre entreprise. Il ne reste plus qu’à les séduire de nouveau, et le tour est joué !

Embaucher ses anciens, une affaire rentable ?

Les salariés boomerang sont généralement plus productifs que les salariés recrutés à l’extérieur de l’entreprise. Effectivement, ils connaissent déjà la culture de l’entreprise, son fonctionnement et ses outils. En plus, s’ils décident de revenir, c’est qu’ils partagent les valeurs de l’entreprise.

Salariés boomerang : une tendance sur montante ?

Quitter son entreprise en bon termes pour y revenir plus tard, ce n’est pas une chose qu’envisageaient nos grands-parents. Cette pratique récente venue des anglo-saxons se démocratise de plus en plus en France, probablement parce que les employés ont de moins en moins tendance à faire des carrières longues. Dans une étude sur les salariés boomerang, LinkedIn expose la part des salariés revenant chez un ex-employeur en France, qui connaît une belle croissance !

Quelle solution concrète pour mettre en place une stratégie de réembauche ?

La meilleure solution à notre connaissance est la création d’un réseau alumni d’entreprise.
Cela permettra à votre entreprise de maintenir un lien durable avec vos anciens collaborateurs.
Certaines entreprises comme Danone, P&G, ou encore Mazars animent un réseau de corporate alumni, et font régulièrement appel à leurs salariés boomerang.
Concrètement, cela peut se traduire par des soirées alumni, des formations, des newsletter, des conférences, etc.

 

Cependant, la mise en place d’un réseau alumni ne sera pas efficace si votre processus d’offboarding laisse à désirer : c’est la dernière image que les collaborateurs auront de votre entreprise, alors il faut la soigner ! Olivier Meier, professeur des universités et directeur de l’observatoire ASAP nous donnera son avis et des conseils à ce sujet là dans notre blog la semaine prochaine !