Avoir un réseau d’anciens c’est une chose, en avoir un avec des membres actifs et impliqués, c’en est une autre !
C’est pour ça qu’on vous a préparé un listing des erreurs à éviter pour toutes les entreprises qui veulent capitaliser sur leur réseau de Corporate Alumni.

 

Ne pas définir les objectifs du réseau d’anciens

De nombreuses possibilités sont envisageables lorsque l’on décide de créer son réseau d’anciens.
En amont de la création de votre réseau, il est important de réfléchir à quelle direction vous voulez donner à ce mouvement, et de définir qui sera responsable de quelle tâche. En fonction des objectifs que vous vous fixez, vous pourrez évaluer s’il est plus pertinent de rattacher ce groupement à votre entreprise, ou de le porter grâce à une association. Effectivement, porter son réseau alumni grâce à une association permet de lui donner d’autres missions, comme par exemple lever des fonds pour soutenir une cause que vous choisissez.

Certaines entreprise comme Danone créent des associations gérées par des bénévoles (Afterdan), d’autres comme Mazars font le choix de gérer leur réseau d’anciens en interne.
À vous de décider ce qui vous convient le mieux !

 

Proposer un seul type d’activité

Cela semble évident, mais bon nombre d’associations d’anciens ne proposent qu’un seul type d’activité à leurs membres : par exemple, la soirée annuelle d’anniversaire de l’entreprise.
Attention, c’est important d’organiser ce type d’événement, mais il ne faut pas se reposer seulement là dessus, au risque de désintéresser petit à petit les membres du regroupement.

Tout le monde ne s’investit pas pour les mêmes raisons, il faut donc proposer un certain nombre d’activités afin que chacun y trouve son compte. Les exemples sont nombreux : participation à des concerts, à des expositions, organisations de garden-party, ateliers carrière, conférences scientifiques, etc.

 

Ne pas être régulier

La régularité, c’est l’une des clés pour assurer le succès de votre réseau d’anciens.
Avoir un événement organisé régulièrement servira de point d’accroche pour vos membres. Par exemple, Mazars organise une fois tous les deux ans une grande soirée pour tous ses alumni. Cela leur permet d’avoir l’événement en tête bien en avance, et de s’assurer d’être présent !

L’autre point fort de la régularité, c’est l’organisation d’événements. Louis Vareille, ancien président d’Afterdan, nous expliquait dans son interview qu’il est nécessaire de mettre en place des créneaux réguliers pour travailler sur les événements, dans le cadre d’un groupement associatif.

 

Ne pas utiliser d’outils pour gérer votre réseau d’anciens

Si vous avez l’intention de gérer votre groupe d’anciens avec pour meilleurs amis seulement un fichier Excel qui recense vos anciens et votre boite mail, on vous souhaite beaucoup de courage !
De nombreux outils peuvent vous aider dans cette mission, qu’ils soient gratuits ou payants !
Pour les gratuits, on pense à Google Docs afin de co-éditer des documents, WhatsApp pour la communication informelle entre les membres du groupe ou LinkedIn pour la communication formelle et l’organisation d’événements !
Pour les payants, le marché se développe de plus en plus et de nombreux choix s’offrent à vous, avec de nombreuses fonctionnalités. On vous invite à jeter un œil aux fonctionnalités de la plateforme Corporate alumni par Datalumni.

 

Ça y est, vous connaissez les principales erreurs à éviter lors de la mise en place d’un réseau d’anciens. Pour en savoir plus sur une entreprise qui s’est lancée dans la création d’un réseau d’anciens, on vous propose cette lecture 😉